Les bienfaits des Rencontres (C) ImproScraZami

 

Bienfaits escomptés pour les improsjistes et les participants

Augmentation de la créativité

* Apprentissage des avantages de la coopération

* Compréhension de ce qu’est une vraie inclusion.  

* Tester les freins à la communication décrits par Mr Thomas Gordon.  

* Apprécier les bienfaits de l’écoute active qui ont pour résultats que le héros va chercher, lui-même, des ressources (= des ZAMIS) pour atteindre son objectif.

* Comprendre toute l’importance d’avoir un bon objectif.

*  Face à un obstacle il y a des solutions. Le mot « problème » ne doit être laissé qu’aux mathématiciens. C’est juste une situation qui n’a pas encore trouvé de solution. Cherchons-là ensemble ! 

* Notre « attitude » face à un obstacle est déterminante.

* Tout n’est que point de vue ! À la fin de la création de l’histoire des élèves et quelques personnes de notre équipe raconteront ce qui s’est passé, mais en adoptant des points de vue différents.

 * Il est possible de tisser des liens avec tout le monde à condition de vouloir communiquer. Ce sont des peurs qui nous bloquent. Nous avons donc intérêt à communiquer nos besoins plutôt qu’attendre que « les autres » les devinent. Si on croit avoir un meilleur point de vue que les autres et que l’on ne veut pas communiquer, tout s’arrête et c’est bien triste.

Ce jeu favorise la Conviviale Attitude que nous cherchons à promouvoir dans les loisirs, c’est-à-dire sans compétition, sans élitisme et sans recherche artistique. Juste de l’humour, de la créativité, de la bienveillance, de la coopération et la mise en valeur des passions. 

Grâce au ScraZami on peut se rendre compte :

  • Qu’il y a lieu d’adopter les mêmes valeurs pour favoriser la coopération et l’inclusion de tous.  Pas juste « suivre les modes » ou « le plus fort ».
  • Qu’il y a des freins à la communication et que ceux- ci influencent la motivation de ceux qui sont autour de nous. Ce JEU est une fiction et les personnages sont irréels, mais pourtant peuvent fortement nous ressembler ». A méditer…
  • Que l’inclusion c’est: « tous ensemble au même endroit ». Pas juste se regarder de « cage à cage » même si elles sont dorées. Nous sommes tous interdépendants et devons créer des liens humains et non des « alliances commerciales ».
  • Que l’humour peut devenir un frein à la communication s’il ne sert qu’à se moquer, distraire, banaliser et faire oublier la situation. Mais c’est AUSSI un puissant moyen d’inclusion quand il est partagé avec d’autres. 

                       

Publicités