Archives pour la catégorie Ce site

Impros-J’Eux ASBL recherche un partenariat avec une ASBL, une ÉCOLE, une ENTREPRISE, une FONDATION ou un MÉDIA œuvrant pour la COOPÉRATION et une VRAIE INCLUSION

Un partenaire Belge ou provenant d’un pays où on parle le français. Un partenariat pour plus de COOPÉRATION et une vraie INCLUSION. 

Une vraie inclusion = organiser des activités où tout le monde peut se  retrouver qu’on ait un handicap ou non, quel que soit son âge, sa nationalité et sa sexualité. 

Nous vous proposons des Activités concrètes favorisant  la créativité, la coopération  et l’inclusion. De votre côté vous nous aidez à médiatiser NOTRE DÉMARCHE pour plus de Conviviale Attitude dans les loisirs.  Mais peut-être avez vous d’autres idées? 

Nous sommes une ASBL qui depuis 18 ans propose des loisirs pas comme les autres: 

  1. Sans compétition, sans élitisme et sans recherche artistique                        Objectifs : prise de conscience citoyenne, coopération, partage.
  2. Visant l’inclusion de la personne ayant un handicap. Nous allons à la Rencontre des personnes n’ayant pas d’handicap… Ensemble nous partageons des « jeux » où se mêlent bonne humeur, coopération, créativité, impro avec objectif, analyse de la communication et mise en valeur des passions de chacun. Notre « public » provient des écoles à partir des classes maternelles jusqu’aux universitaires en passant par les mouvements de jeunesse et les entreprises. Plusieurs formules de Rencontres possibles: 
  1. « Classique». On y expérimente les 7 ingrédients nécessaires à la communication ».
  2. « ImproScraZami « . On y expérimente la coopération mais aussi les freins à la communication.
  3. « Danse, Rire et Passions ». On y expérimente la motivation des Passions.
  4. « Jeux de coopération dont le  Bao-Pao ». On y expérimente la coopération.
  5. « Les marques de Reconnaissance ». On y expérimente l’importance de la gratitude .3. Où  l’on peut vraiment communiquer. En effet ce qui est habituellement proposé est :   
    1. Côtoyer les autres sans se parler (Ex: dans un magasin, un cinéma,  un parc d’attraction… et même dans le monde du travail) –
    2. Rivaliser, combattre les autres pour être le premier, le meilleur (Ex:compétition sportive ou artistique…. et le monde du travail)
    3. Chercher à  séduire/draguer (Ex: dancing). 

NOUS,  NOUS PROPOSONS AUX PERSONNES DE PARLER DE CE QU’ELLES AIMENT , NOUS METTONS EN RELATION CEUX QUI ONT LES MÊMES PASSIONS et CRÉONS DES SITUATIONS OÙ IL FAUDRA COOPÉRER AVEC TOUS LES AUTRES. NOUS CRÉONS DES « OPPORTUNITÉS » AFIN DE POUVOIR DIRE AUX AUTRES COMBIEN ILS SONT IMPORTANTS POUR NOUS.  

4. Mettant en valeur la créativité de la personne. Toutes les formes d’expression. 

Pour voir la Charte de nos Valeurs cliquez ici

 Plus d’infos? 0498/10.13.98  marc.improsjeux@gmail.com

 

 

 

 

 

Publicités

Le ScraZami ; le jeu qui raconte la Vie.


Ce jeu est destiné à qui ?

Il s’adresse à tous ! Du plus jeune au plus âgé. Vraiment tout le monde ! Il booste la créativité. Il peut aussi aider les personnes qui désirent;

  • Favoriser la communication. Le jeu permet de voir comment naît la démotivation
  • Sensibiliser leurs enfants/jeunes/adultes/cadres à des « problèmes » spécifiques tels que la citoyenneté, l’inclusion, l’écologie, les dangers de certains comportements, la coopération, l’alimentation saine, etc.
  • Favoriser sa propre « autodétermination » ou celle de quelqu’un d’autre. Sert aussi à analyser des projets
  • Développer son imaginaire.

D’où provient ce jeu ?

Il a été inventé par Marc Legros en se basant sur la P.N.L, les préférences cérébrales de Ned Herrman, la méthode Gordon, la communication non violente, l’ennéagramme, les chapeaux de Bonno, la psychologie positive.

C’est un subtil mélange de :

  • Improvisation mais avec un objectif déterminé en début du jeu. Les participants vont « interpréter » les personnages.
  • Jeu de rôles. Une carte tirée au sort désigne les personnages qui vont apparaitre dans l’histoire. Nous les interprétons mais il reste toujours une grande place à la créativité. Les personnages ont une sorte de « typologie particulière ». Ex : le ScraDin économise tout le temps, le ScraNoir voit tout en noir, le ScraLeur rouspète car est jaloux, etc. Nous disons que les Scras ont de drôles de « ScrAttitudes ». Il y 17 Scras et 7 Zamis.
  • Jeu de coopération. C’est ensemble qu’on crée l’histoire.
  • Jeu pédagogique. Des choses peuvent « être transmises » via une histoire.

             

Concrètement cela se passe comment ? Il y a 4 étapes ;

1) Échauffement : Quelques petits jeux sont proposés pour apprendre à se connaître et coopérer.

2)  Construction de la structure de l’histoire.

  •  Recherche de la situation difficile que connait le héros au début= l’état présent
  • Analyse de la motivation du héros. Est-elle en « aller vers » ou « en éviter de »
  • Décision commune de ce que sera la fin de l’histoire = état désiré
  • Recherche des bénéfices secondaires = Qu’aura-t-il en plus une fois l’objectif atteint ?
  • Choix des obstacles que le héros va rencontrer sur son chemin. Minimum 3.

3) Création de l’histoire.  L’histoire tourne autour de 2 clans : les « Scras » qui freinent le héros et les « Zamis » qui vont l’aider à atteindre son (ses) objectif(s) !  Le héros ne devra pas tomber dans les pièges des Scras. Les Zamis ont du travail pour aider le héros.  C’est lui qui doit les trouver ! Cela prend du temps certes, mais c’est le prix à payer.

4) Narration de l’histoire. Un ou deux participants vont raconter l’histoire de leur point de vue. Mais nous pouvons, en fonction du public, « compliquer » cette partie en demandant de la raconter en adoptant un « point de vue particulier ».  Ex : du point de vue d’un Scra, d’un Zami, d’un copain, un animal qui a tout vu, un Martien, etc.

Nous nous réjouissons de vous rencontrer pour vous donner toutes les informations complémentaires dont vous auriez besoin. Plus d’infos 0498/10.13.98  ou marc.improsjeux@gmail.com

         A bientôt sur le Chemin du ScraZami.

Impros-J’Eux; fruit d’une passion

 Il y a 20 ans, Marc Legros assistait à un match d’impro théâtre (pros) proposé aux visiteurs du premier salon consacré à la personne handicapée à Liège.  

En rentrant chez lui il était très triste! Le soir, des questions tournoyaient dans sa tête;

  1. Pourquoi les personnes handicapées sont-elles toujours ensemble? Elles le sont déjà du matin au soir, de la maternelle à la fin de leur vie. Pourquoi notre société est-elle si « mère poule » au point de les « surprotéger »? Est-ce parce qu’elles font peur? Mais si c’est le cas, pourquoi les isoler? Personne n’apprendra à les connaître!  Est-ce par souci d’économie, de rentabilité? Une personne handicapée est une personne, pas un produit de consommation.
  2. Pourquoi tout tourne autour de la compétition? Pourquoi les plus beaux, les plus intelligents, les plus rapides, les plus performants, les plus « conformes » ont-ils toujours la meilleure place. Les « autres  » sont écartés, mis à la poubelle ou ne sont tolérés que pour faire fonctionner le système.

Ce soir-là, Marc en voulait à ceux qui idolâtrent la compétition, la performance, l’élitisme, la rentabilité, l’efficacité et « le paraître » ! Pour lui, permettre l’inclusion c’est créer de vrais contacts. Pas juste se côtoyer ou défier quelqu’un. Il y avait d’autres valeurs à défendre. La première étant de favoriser la coopération et la seconde de permettre que tout le monde puisse être avec tout le monde.  Créer un monde où l’Humain est au centre.                                               Pourquoi refuser la richesse des échanges d’expériences ?

Marc ne voulait plus qu’on se moque des personnes handicapées ! Proposer des activités où elles ne s’y amusent qu’entre elles, ce n’est pas leurs permettre d’être plus « autonome ». C’est juste les « récréer » en se donnant bonne conscience et cautionner la construction d’un monde parallèle. Elles doivent communiquer avec des personnes non handicapées = pouvoir donner leurs avis, parler de leurs passions et autres centres d’intérêts, partager des projets, coopérer,  etc. Il fallait aller à la Rencontre des Autres.

Ce soir-là il s’est juré de créer des loisirs inclusifs. Ainsi est née sa passion !

                            Le lendemain, le Concept des Impros-J’Eux prenait vie.                            Deux équipes  naissaient, en même temps fin 1997. Une ASBL est née en août 2000.     A ce jour, il y a 8 équipes  en Belgique + une en France.                                                       Toutes vont à la Rencontre des Autres !

Le chemin a-t-il été facile ? Pas du tout. Il y a  fallu faire face à plusieurs stéréotypes. Les réponses se trouvent à la page: A l’origine des Impros-J’Eux une passion

– « Les mêmes personnes aiment se retrouver avec leurs semblables!
Exemple: les « étrangers » aiment se retrouver ensemble! »
.
« Quand elles sont ensemble elles partagent les « mêmes canaux de
communication
 »

– « On n’est pas au pays des Bisousnours. Le monde est cruel ! »
– « Les gens ont peur d’elles, protégeons-les ! ».
– « Cela coûte moins cher de les mettre dans une seule boîte ! »

Les réponses à ces  critiques/stéréotypes se trouvent sur la page » A l’origine des Impros-J’Eux : une passion ». Cliquez ici. Merci

COURAGEUSEMENT, DEPUIS 20 ANS NOUS PROPOSONS  DES ACTIVITÉS SANS COMPÉTITION , SANS RECHERCHE ARTISTIQUE (ici aussi l’élitisme fait la différence), OÙ TOUT LE MONDE PEUT SE TROUVER AUX MÊMES ENDROITS. L’ASBL PROPOSE DES RENCONTRES « CONVIVIALE ATTITUDE ». Nous privilégions celles-ci dans  les écoles.

Conclusions:

« Tout n’est que point de vue ! ». Mais il y a lieu d’avoir des « lignes pédagogiques communes » si on veut construire ce monde plus Humain. Bien Vivre Ensemble n’est pas une utopie.

Si vous voulez créer un monde plus « Conviviale Attitude » venez nous rejoindre ! Il y a encore du boulot !  Il faudra vous armer de patience, de tolérance, de bienveillance et de détermination. Mais le résultat en vaut la peine ! A bientôt. Nous comptons sur vous !

Le staff de l’ASBL Impros-J’Eux

 

 

 

 

 

C’est quoi une Rencontre d’Impros-J’Eux?

Voici une question qui nous est souvent posée. En fait, nous proposons  plusieurs types de « Rencontres » qui ont toutes pour objectifs de:

  • permettre à des personnes ayant un handicap de Rencontrer d’autres personnes avec ou sans handicap. Vraiment tout le monde.
  • permettre aux personnes de s’organiser (d’apprendre si nécessaire) afin que son ou ses projets aboutissent.
  • créer quelque chose en commun.
  • mettre en valeur les personnes qui participent (« public » y compris) et ceci sans compétition.

Il y a plusieurs types de Rencontres, car nous proposons en fait 5 CANEVAS.  Via plusieurs articles , sur ce site,  je vais vous les décrire.

  1. Le Canevas des Rencontres Impros-J’Eux « classiques ». (Formule fort utilisée dans les écoles)rencontre-dimpros-jeux

Ici, nous venons avec une de nos équipes affiliées.  Équipe composée de personnes ayant un handicap mental léger ou modéré. Nous expliquons alors aux élèves que pour entrer dans le « monde de la communication » il y a des ingrédients.

Si ceux-ci ne sont pas mis en place, on entre dans le « monde de l’opposition ». Ce « monde » est structuré par la compétition et vise l’élite… Alors, les « maillons faibles » sont laissés de côté et ne servent qu’à amener l’argent nécessaire pour faire vivre le système.

Chaque fois, nous proposons aux élèves de faire un voyage vers l’Autre. C’est-à-dire VERS celui que l’on ne connaît pas, celui qui fait parfois peur, qui est différent de nous. Nous proposons cette métaphore :  –« Nous prenons tous le même avion et débarquons dans un pays inconnu où on ne connait pas les personnes et encore moins leur langue. Nous passons alors en revue ce qu’il faut mettre en place pour communiquer avec les gens de ce pays ».

Ainsi :

  • Le premier ingrédient est d’adopter une attitude sympa. Nous expliquons que rire est excellent pour la santé et facilite la création de liens. C’est pourquoi tout se fait dans la bonne humeur, dans une ambiance « bon enfant un peu chahuteur ». Il arrive souvent que les Improsjistes racontent des blagues ou présentent un sketch et nous demandons alors aux élèves de faire la même chose.
  • Le second ingrédient est d’oser aller vers l’autre ainsi tout le monde va se présenter. Il y a d’abord la présentation personnelle (on dit son prénom), puis la présentation de sa « famille ». Notre équipe d’Impros-J’Eux va montrer l’exemple en présentant son « hymne d’équipe » de façon originale. Nous demandons aux élèves de faire de même. Ils ont entre 7 à 10 minutes pour se trouver un nom d’équipe, un hymne et une façon originale de se présenter. Les élèves sont souvent un peu désarçonnés, car pour eux « c’est trop court » et surtout « ils ont si peur de mal faire ». Nous en profitons pour rappeler que chez nous, il n’y a pas de concours, donc, pas de jugement. Les élèves, sans s’en rendre compte, viennent de goûter à un autre ingrédient important si on veut vraiment communiquer avec quelqu’un : il faut coopérer avec lui. Et la première forme de coopération c’est l’écoute.
  • Le troisième ingrédient important est d’écouter l’autre. Si cette capacité fait défaut nous ne saurons pas le comprendre. Son point de vue sera ignoré… Ici, il n’y a pas de communication, il y a comparaison, jugement, critiques. On cherche à s’opposer à lui, on cherche un argument pour le désarçonner. Quand il y a une Rencontre nous invitons les élèves et les Improsjistes à poser des questions et à s’intéresser à ce que vit l’autre.
  • Le quatrième ingrédient, qui facilite grandement la communication, est de parler de sa passion et chercher ce que nous avons de « commun » avec l’autre. Quand on aime la même chose que l’autre, on gagne du temps et on se sent en sécurité, car l’autre est « comme nous ». Ainsi lors d’une Rencontre nous proposons à au moins 3 de nos Improsjistes de présenter leur passion. Nous invitons alors 3 élèves à présenter leur passion. Un jeu, appelé le « marché des passions » permet de montrer que nous sommes attirés par les personnes qui aiment les mêmes choses que nous.
  • Le cinquième ingrédient est : « apprivoiser l’imprévu », c’est-à-dire être suffisamment souple pour changer ses plans dès que quelque chose empêche la progression de notre projet. Il faut donc prendre ses « freins » avec philosophie. Ainsi, nous expliquons que si l’on s’en tient toujours à son projet, c’est comme avoir des œillères et ne pas voir des opportunités autour de soi et surtout des occasions d’aider d’autres personnes. Pour illustrer cet ingrédient, nous proposons quelques Impros adaptées. Il faut donc improviser, mais en gardant son objectif. Il y a plusieurs Impros dans notre répertoire. Les Improsjistes en équipes ont l’occasion de répéter. Il n’y a que les élèves qui « improvisent un peu plus » mais comme se sont des Impros faciles, il n’y a pas de problèmes. Apprivoiser l’imprévu prépare au 6ème ingrédient : la coopération. Ici on va coopérer pour arriver à destination. Exemple : l’Impros du GPS.
  • Le sixième élément, vital pour qu’il y ait communication, est qu’il faut coopérer, sans quoi, on ne fait que se comparer, s’opposer, se juger, se rivaliser, etc. Alors nous proposons aux élèves et aux Improsjistes de participer à quelques jeux de coopération « grand format ». Exemples : transporter un gros ballon d’un point à un autre à l’aide de « manches de brosses », faire une chenille, jeu du parachute, etc. Ces jeux créent des liens. Les chorégraphies sont à mettre aussi dans cette catégorie.
  • Le 7éme élément est qu’il faut laisser une trace de son passage. Ainsi nous faisons des photos et demandons aux élèves de donner leur avis sur la Rencontre. Nos Improsjistes remercient, par écrit, les élèves et nous cherchons à entretenir ces liens/traces. Souvent nous revenons dans les mêmes écoles et les élèves, qui ont grandi, reconnaissent nos Improsjistes.

Comme nous proposons un « canevas » la « structure » d’une Rencontre d’Impros-J’Eux EST TOUJOURS LA MÊME, MAIS LE CONTENU EST CHAQUE FOIS DIFFÉRENT vu que :

  • les équipes et les élèves sont différents
  • les hymnes sont différents
  • les passions sont différentes
  • les blagues et les sketchs sont différents
  • les prouesses de groupe et les jeux de coopération sont différents (car les personnes sont différentes)
  • le contenu des Impros adaptées EST CHAQUE FOIS différent.

Ce qui est vraiment commun est la bonne humeur, car tout se fait grâce à la Conviviale Attitude.

gps-3_n                  10930195_10206491259908435_1375040084301978827_n      ballons        10660299_10205170596486915_8333090224666906857_n 13312744_10206611945239733_7988884698593020372_n

D’autres photos se trouvent sur le groupe Facebook : les amis des Impros-J’Eux 

Marc